Olivier Korber

Économiste de formation et stratégiste des marchés financiers, Olivier Korber démarre actuellement une brillante carrière de pianiste concertiste.

En 2003 il décroche son Prix de piano au CRR de Paris dans la classe de Billy Eidi et devient lauréat du Centre international Nadia et Lili Boulanger. Entre-temps lauréat du Concours Steinway Jeunes Talents, il reçoit les conseils de France Clidat et Vanessa Wagner, et suit désormais l’enseignement très prisé de Rena Shereshevskaya.

Sa carrière prend un tournant décisif en 2016 lorsqu’il remporte le Premier Prix, le Prix de la presse et le Prix du public du 27ème Concours international des Grands Amateurs de piano à Paris, qui le voit interpréter en finale les redoutables Études opus 25 de Chopin.

Encouragé par François-René Duchâble, il enregistrera en juin 17 à la ferme de Villefavard son premier album intitulé “Double Jeu” comprenant les opus 59, 60 et 61, ainsi que les Études opus 25 de Chopin (direction artistique / ingénieur du son: Hugues Deschaux. Label : 1001 Notes en Limousin).

Doté d’une profonde sensibilité et entretenant un rapport fort avec le public, Olivier Korber s’est produit entre autres à la Bibliothèque Polonaise de Paris, à la Bibliothèque de l’Ordre des avocats de Paris, au Reid Hall de l’Université de Columbia, au Musée Delacroix, au Studio 104 de Radio France, au Théâtre de l’Athénée, au Festival de Louviers, au Festival 1001 Notes, au Festival Chopin de Nohant, à la Folle de Nantes en février 17 et au Centre de Musique de Chambre de Paris en mars 17.

Recherchant toujours la transmission de ce qui le passionne, Olivier est par ailleurs responsable depuis 2008 d’un cours de finance à l’Université Paris Dauphine.


Pour en savoir plus : olivierkorber.com

A écouter : interview avec Claire de Castellane sur Radio Notre Dame


« Olivier Korber, 1er prix du Concours des Grands Amateurs de Piano de Paris de cette année, possède à la fois la technique et la musicalité dignes d’un professionnel. Nous l’avons également écouté en récital, le 28 juin, dans un programme éclectique (Roman Sketches de Griffes, sonate n°28 de Beethoven, extraits des Pièces lyriques de Grieg et 12 Etudes opus 25 de Chopin) où il a fait preuve d’une très belle expressivité. »

Strapontin au Paradis / Musicologie.org (juillet 2016)

« j’ai entendu au Concours des grands amateurs de piano un employé de la Société Générale qui a joué les 24 Etudes (sic) de Chopin, très bien. » 

Marisa Bruni-Tedeschi  / Classica, Passion Classique (juillet-août 2016)

« Dans les 12 Etudes op. 25 de Chopin, le pianiste montre ses magnifiques qualités musicales. Avec son jeu sensible et très inspiré, son débit souple et d’amples respirations, de magnifiques contrastes dynamiques, des pédalisations attentives et la volonté accrue de faire chanter l’instrument, Olivier Korber transforme ces Etudes en autant de poèmes lyriques, dans un esprit très chopinien où seule la densité musicale importe, le tout servi par une technique éprouvée. »

Christian Lorandin / La Lettre du Musicien (avril 2016)

« Outre le Grand prix attribué par un jury de professionnels, Olivier Korber, a remporté le Prix de la presse et le Prix du public après son interprétation exemplaire des douze Études op. 25 de Chopin. »

Altamusica (avril 2016)

« Son premier prix récompense une énorme somme de travail qui a abouti à faire de ces très difficiles Etudes de Chopin des morceaux de concert. »

Marc Munch / Dernières Nouvelles d’Alsace (avril 2016)