Croc’ Baroque

Depuis 2002 la flûtiste à bec Laurence Pottier a enregistré trois albums dans la collection Croc’ Baroque chez Bayard Musique :
chansons de la Renaissance,
chansons de l’époque baroque,
chansons de l’époque révolutionnaire.

Des chansons traditionnelles, chantées par des enfants, alternent avec des pièces instrumentales jouées sur instruments d’époque. Ces chansons, qui ont traversé les siècles sans une ride, retrouvent ainsi leur rythme et leur timbre d’origine.

En relation avec ces enregistrements, elle propose plusieurs concerts :

I – CONCERT Gai Luron, Lurette
Chansons et musique instrumentale de la Renaissance

  • Chansons : j’ai vu le loup, le renard, le lièvre, L’alouette et le pinson, Une jeune fillette, Martin prend sa serpe, Jésus Christ s’habille en pauvre, Si le Roy m’avait donné, La fille au Roy Louis, Dans les prisons de Nantes, La fille miraculeusement changée en cane, Margot, Jean de Nivelles, Jean Petit qui danse.
  •  Morceaux instrumentaux : Basse dance, Tourdion, suite de bransles de Jacques Moderne, Pavane La Bataille de Tielman Susato, Belle qui tient ma vie et suite de bransles morgués de Thoinot Arbeau, Les Bouffons de Pierre Phalèse.
  • Instruments : Vièles à archet, violes de gambe, flûtes à bec, flûtes traversières, flûtes de roseau, cromornes, cornemuse, vihuela, luth, harpe, percussions.

Durée                                         1 heure sans entracte
Intervenant                             une vingtaine d’enfants et douze musiciens
Conditions techniques       espace scénique minimum de 5 m de profondeur et de 8 m de                                                            largeur

II-CONCERT Croq’Baroque
Chansons et musique instrumentale de l’époque baroque

  • Chansons : J’ai du bon tabac, Compagnons de la Marjolaine, Aux Marches du Palais, C’était Anne de Bretagne, La Fourmi et la Sauterelle, Marlborough, Frère Jacques…
  • Morceaux instrumentaux : Marche du Bourgeois Gentilhomme de J. B. Lully, Prélude pour le Te Deum, l’Eté à trois flûtes de M. A. Charpentier, Les Manches vertes, La Fanfare d’E. P. Chédeville…
  • Instruments : Violons, alto, violoncelle, viole de gambe, flûtes à bec, flûte traversière, hautbois, basson, théorbe, clavecin, percussions.

Durée                                         1 heure sans entracte
Intervenant                             une vingtaine d’enfants accompagnés par sept musiciens
Conditions techniques       espace scénique minimum de 5 m de profondeur et de 8 m de                                                            largeur

III – CONCERT Chansons à en perdre la tête
Chansons, hymnes, extraits d’opéras et musique instrumentale de l’époque révolutionnaire

  • Chansons : Cadet Rousselle, Il pleut bergère, Forêt paisible (Les Sauvages) Chœur des prêtresses d’Hippolyte et Aricie de Rameau, Romance du pauvre Jacques, Trois jeunes tambours, Le Bon roi Dagobert, C’est mon ami, Ronde de Grétry, Au clair de la lune, Vive la rose et le lilas, La Marseillaise, Allons danser sous les Ormeaux (Le Devin du Village) de Rousseau, Plaisir d’amour, Ah ! Vous dirai-je Maman, Que ne suis-je la fougère.
  • Morceaux instrumentaux : Les Sauvages, Marche d’Hippolyte de J. P. Rameau, trois danses de Richard Cœur de Lion de Grétry, Romance de Balbastre, Nocturne de Jadin, Entrée de la Jeunesse du Devin du Village de Rousseau
  • Instruments : Violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûtes à bec, flûte traversière, clarinette, cor, basson, pianoforte, clavecin, harpe, guitare, percussions.

Durée                                         1 heure sans entracte
Intervenant                             une vingtaine d’enfants accompagnés par dix musiciens
Conditions techniques       espace scénique minimum de 5 m de profondeur et de 8 m de                                                            largeur

TARIFS

Nous tenons à disposition des programmateurs les conditions techniques et financières complètes.

Pour chacun de ces concerts les enfants du public peuvent partager une chanson avec le chœur et les musiciens. Celle-ci sera préalablement choisie et envoyée aux partenaires sur place afin qu’ils puissent la faire apprendre aux enfants. Elle sera chantée à la fin du concert.


Les concerts avec participation d’un chœur sur place

Ce projet est très riche car il permet à la fois une recherche sur le patrimoine culturel, un échange direct avec les musiciens, une présentation active de leurs instruments et une expérience inoubliable pour les enfants qui deviennent eux-mêmes acteurs du projet en préparant un concert avec les musiciens professionnels.

  • Choix des chansons :

 Recherche  avec l’organisateur (instituteur ou chef de chœur) du répertoire parmi une sélection variée selon la période choisie. En cas de besoin, de nouvelles chansons peuvent être choisies. Il faudra alors prévoir un arrangement et une réalisation du matériel préalables.

  • Travail en collaboration avec un professeur des écoles ou un intervenant :

Les musiciens viennent ensuite dans l’école pour mettre en commun nos travaux respectifs. Le professeur ou l’intervenant en musique aura au préalable fait travailler les enfants sur les chansons choisies. Les musiciens auront instrumenté ces chants et sélectionné des pièces instrumentales pour les encadrer.

Les répétitions (2 minimum dont la générale sur le lieu du concert) donneront lieu à une présentation des instruments qui seront utilisés pour le concert. Pendant ce moment privilégié, les enfants pourront découvrir des instruments très variés (cornet, flûtes, violes de gambe, théorbe, clavecin, percussions, cromornes, violons, alto…) et poser des questions directement aux musiciens.

  • Le Concert :

Après un tel travail de reconstitution, quoi de plus naturel que de présenter le projet en concert…

Autour des chansons qu’ils interpréteront avec les enfants, les musiciens joueront quelques pages instrumentales pour mettre en valeur les différentes palettes sonores de l’ensemble et permettre aux enfants de se reposer en écoutant les instruments qu’ils auront découverts auparavant. Ce concert pourra être ouvert à tous les publics ou (et) réservé au public scolaire. Cette formule permet un meilleur dialogue entre les artistes et les spectateurs.

Conditions techniques

Espace scénique minimum de 5 m de profondeur et de 8 m de largeur
Ce spectacle peut être joué dans toutes sortes de salles (scène de théâtre, auditorium, salles des fêtes…)
Pas de sonorisation nécessaire

Tarifs

Nous tenons à disposition des programmateurs les conditions techniques et financières complètes.


Pour nous contacter :

info@castel-production.com – 09 72 37 17 27


Laurence PottierLaurence POTTIER
Direction artistique, flûte à bec et viole de gambe

Études générales et universitaires
Juin 1981 : BAC F11 Douai
1981-1992 : Sorbonne-Paris IV
MAÎTRISE : “ La flûte à bec en Italie au XVIème siècle ”
DEA : “ La flûte à bec dans les tragédies en musique de Lully ”
DOCTORAT : “ Le répertoire de la flûte à bec en France à l’époque baroque ”

Études musicales

Commence l’étude de la harpe en 1970 puis se passionne pour la flûte à bec grâce à son professeur Guy Robert. Sa participation aux stages internationaux d’Arras, organisés par Jean Henry, lui fera rencontrer des personnalités musicales du monde de la musique ancienne tels que Edgar Hunt, Gerdin Tanja, Kees Otten, Nicolas Burton-Page et Conrad Van de Weetering qui seront déterminants pour son avenir.

1969-1981- Conservatoire National de Région de Douai
MÉDAILLE D’OR A L’UNANIMITÉ en flûte à bec (1980)

Expérience pédagogique

Certificat d’aptitude de flûte à bec (janvier 1991)
Enseigne la flûte à bec au Conservatoire National de région de Douai de 1983 à 1993
Dirige l’orchestre de chambre de l’Atelier de Musique Baroque du Conservatoire National de région de Douai de 1989 à 1993
Enseigne la flûte à bec à l’École de Musique de Châtillon de 1993 à l996.

Depuis 1992, elle est titulaire de la classe de flûte à bec du Conservatoire Municipal Nadia et Lili Boulanger Paris 9ème. Elle enseigne également, depuis 2004, la musique ancienne aux élèves des classes de chant et la musique de chambre. Depuis 2010, elle dirige le département de musique ancienne.

Participe comme professeur à des stages en France (Arras, Dieppe) et au Brésil : Rio de Janeiro (1988, 2015), Fortaleza (1997 et 1998) et surtout à l’Université de Recife en 1996 et 1997, 2006, et chaque année depuis 2010.

Expérience artistique

A participé à des concerts de musique de chambre avec Noëlle Spieth, David Simpson, Jean­Louis Charbonnier, Philippe Allain-Dupré, Laurence Boulay, Michel Verschaeve, Françoise Masset, Hugo Reyne, Mirella, Claire Giardelli…

Crée en 1996 « Les Musiciens de Mlle de Guise » (ensemble d’instruments anciens) avec lequel elle se produit en tant que chef d’orchestre et musicienne (flûte à bec et viole de gambe).

Crée en 2008 l’ensemble vocal féminin « Athénaïs » (6 voix de femmes et basse continue) pour interpréter le répertoire sacré français des XVIIème et XVIIIème siècles. Dans cet ensemble, elle dirige de sa viole de gambe, instrument dont elle joue depuis 1999.

http://laurencepottier.com/