Haendel – The trumpet shall sound

Jean Paul Imbert : orgue
Guy Touvron : trompette & cor

C’est gai, joyeux, noble, cela nous élève l’âme et le cœur, fait circuler plus vivement le sang dans nos veines, sécréter plus intensément nos endorphines.  Mettez le CD dans votre appareil et vous verrez un intense sentiment de bien-être et de plaisir vous envahir. Serait-ce dû à la présence de la trompette et du cor ? On peut remarquer que dans beaucoup de ses compositions Haendel utilise ses deux instruments dans un répertoire qui va du religieux à des œuvres plus profanes, et notamment dans Water Music et Fireworks composées pour être jouées dans les jardins royaux.

Guy Touvron et Jean-Paul Imbert ont souhaité vous offrir un florilège haendelien pour orgue et trompette ou cor qui met en relief les diverses émotions traversant les œuvres originales.

Libia Digitale – Harmonia Mundi distribution


Extraits audios:


Programme :

1- Messiah HWV 56 : The trumpet shall sound – Fanfare 4’18
2- Messiah HWV 56 : Pifa – Sinfonia pastorale 5’26
3- Messiah HWV 56 : Rejoyce greatly – Aria 4’42
4- Air avec 5 variations « L’harmonie forgeron » (Suite n°5 HWV 430) 4’26
Concerto en fa mineur HWV 287
5- Grave 3’23
6- Allegro 1’53
7- Sarabande – Largo 2’00
8- Allegro 2’02
9- Pie Jesu – Aria 4’13
Sonate en fa majeur pour cor
10- Allegro 2’22
11- Larghetto 2’42
12- Allegro 1’58
13- Serse HWV 40 : Ombra mai fu – Aria 2’57
Sonate en fa majeur pour trompette
14- Adagio 3’07
15- Allegro 2’07
16- Largo 3’16
17- Allegro 2’27
Suite en majeur pour trompette HWV 341
18- Ouverture 1’41
19- [Gigue] – Allegro 1’50
20- Aire [Menuetto] 1’49
21- March [Bourrée] 1’04
22- March 1’08


« Jean-Paul Imbert retrouve l’orgue Kleuker de Notre-Dame des Neiges à l’Alpes d’Huez, dont il est titulaire pour accompagner le célèbre trompettiste Guy Touvron. C’est un nouvel enchantement dont Haendel seul compose le programme : Fanfare, Pifa-Sinfonia pastorale, Rejoyce greatly, extraits du Messie ; L’Harmonieux Forgeron, avec cinq variations ; le concerto en fa majeur ; le Pie Jesus, Serse Ombre mai fu, une sonate en fa majeur pour cor et orgue, une seconde en fa majeur pour trompette et orgue et enfin une Suite en ré majeur pour trompette. […]
On admirera le « legato », de Guy Touvron qui donne l’impression de ne jamais respirer et d’enchaîner les lignes mélodiques avec une incomparable aisance. Cet élève de Maurice André – on peut se demander si le disciple et biographe du plus célèbre des trompettistes français n’égale pas le maître – joue aussi bien le répertoire baroque que la musique contemporaine et nombre de compositeurs comme Karol Beffa, Charles Chaynes, Jacques Loussier ont écrit des pièces pour lui, qui a remporté les trois grands prix internationaux de Munich, Genève et Prague.
Quant à Haendel (1685-1759), le compositeur que nous entendons ici, il nous laisse une musique « de bonne santé » qui revigore, réconforte, appelle au rassemblement des forces et peut très bien conduire à la prière de contemplation, de confiance et d’abandon à la Providence. Architecture merveilleusement équilibrée. Un duo remarquable qui nous offre une joie profonde, dans ses élans toniques et ses moments de recueillement pleins de sérénité comme le larghetto de la sonate pour cor. Un très bel enregistrement ! »
Jacques Dhaussy, Una Voce

Article complet

 

Imbert-622-k2-mit-Autor