French Resonance

 Label Fuga Libera – Distribution Outhere

Sortie digitale le 03 novembre 2015

En mars 2016, le magazine spécialisé Classica a donné quatre étoiles au disque :

« Elsa Grether s’était fait remarquer par un CD consacré à Ernest Bloch pour Fuga Libera. A nouveau, elle s’impose comme une violoniste de premier plan en parvenant à concilier deux impératifs, la légèreté du son et une réelle puissance orchestrale, indispensable pour faire face à une partie de piano souvent chargée. Elsa Grether y parvient sans brutalité, déployant un son toujours élégant et une ligne bien dessinée, sans empâtement du son, dans la lignée d’une école franco-belge modernisée. »
Jacques Bonnaure, Classica, mars 2016
Diapason a lui aussi donné cinq diapasons au disque :
« Elsa Grether confirme les qualités de jeu et d’inspiration qui nous avaient tant séduits dans son premier disque consacré à Bloch (Fuga Libera, cf. n°613). Des lignes qui respirent, des timbres soyeux, en parfaite connivence avec le clavier imaginatif et maîtrisé de François Dumont […], animent une lecture particulièrement poétique des deux sonates. Ce violon au legato élégant et au vibrato mesuré, chambriste dans l’âme, nuance également deux courtes pages de Fauré, ô combien délicieuses. Un programme original et fort bien défendu.»
Jean-Michel Molkhou, Diapason, mars 2016

« Je suis particulièrement heureuse d’avoir pu enregistrer avec François Dumont ces deux sonates trop rarement jouées, qui sont  à mes yeux des œuvres majeures méritant de figurer au grand répertoire.

Toutes deux sont mues par un souffle passionné.

La Sonate op.23 de Louis Vierne m’a bouleversée dès sa première écoute. Sa sincérité d’expression, sa noblesse, ses silences habités, sa force et ses élans déchirés dont le paroxysme est atteint dans le dernier mouvement, m’ont profondément émue. Vierne transcende là toutes ses douleurs, porté par une invincible volonté de vivre et de créer.

Regorgeant de lumière et d’une infinie poésie, la Sonate op.36 de Gabriel Pierné est nourrie de clairs obscurs, de fulgurances, de frémissements, de miroitements.

Il me tenait à cœur de compléter ce programme avec deux « bijoux » de Gabriel Fauré, la « Romance » op.28, d’une pureté juvénile, telle une bouffée de printemps, et « Les Berceaux », intense et vibrant voyage intérieur. »
Elsa Grether



Deux ans après le succès de son album Poème mystique, très chaleureusement accueilli par la presse et le public, et ayant obtenu notamment les meilleures récompenses des magazines spécialisés (5 Diapason et quatre étoiles de Classica), la brillante violoniste Elsa Grether revient, cette fois accompagnée du pianiste François Dumont. Équilibré et expressif, le duo forme une alchimie qui mêle maîtrise et spontanéité, et dont l’extrême précision laisse à la musique la possibilité de se dévoiler avec raffinement et délicatesse. Le programme intime met en avant deux chefs-d’œuvre pourtant trop peu interprétés de la musique française de la Fin-de-siècle : la Sonate pour violon et piano op. 23 de Louis Vierne, et la sonate op. 36 de Gabriel Pierné. Laissez-vous emporter par ces talentueux interprètes à la découverte d’une musique presque secrète et d’une finesse exquise, dans un moment de pure sérénité.


Elsa Grether (violon)
François Dumont (piano)

jbm8192cjean-baptiste-millot 0198cJean-Baptiste-Millot-672x372


Gabriel Pierné (1863/1937)  – Sonate en ré mineur op36
pour violon et piano dédiée à Jacques Thibaud 

1/ Allegretto                                                                                9’02
2/ Allegretto tranquillo                                                           5’34
3/ Andante non troppo-Allegro un poco agitato          8’03

Louis Vierne (1870/1937) – Sonate en sol mineur op23
pour violon et piano dédiée à Eugène Ysaye

4/ Allegro risoluto                                                                        7’14
5/ Andante sostenuto                                                                11’28
6/ Intermezzo                                                                                4’13
7/ Largamente -Allegro agitato                                             13’22

Gabriel Fauré (1845/1924)

8/ Romance en si bémol majeur op28                                5’44
9/ Les berceaux  en si bémol mineur                                   2’48


Présentation par Fuga Libera / Outhere: Près Fuga Libera sortie digitale French Resonance

Critique d’Alain Cochard: Art Alain Cochard French Resonance Nov 15